Apprendre malgré tout ?...

« Mieux vaut une tête bien faite qu’une tête bien pleine ». Ce n’est pas nouveau mais c’est une notion clé. En d’autres termes, la manière dont on apprend est au moins aussi importante que ce qu’on apprend.

Dans la quête du sens qui est la nôtre aujourd’hui, c’est bien du sens qu’il faut partir. C’est le point de départ ; particulièrement dans une démarche d’apprentissage d’adulte. Ce qui n’a pas de sens ne sera pas assimilé.

Les biais

L’apprentissage a changé. On comprend mieux ce qui ne fonctionne pas dans les approches de transmission. On intègre mieux le corps et le jeu dans l’apprentissage. Pourtant, les adultes restent imprégnés des méthodes d’enseignement qu’ils ont vécues. Certaines sont contre-productives et sont profondément ancrées.

Par exemple, la recherche de la perfection dès le premier essai est une illusion et une source de frustration, un frein à l’apprentissage. Pour apprendre, il est nécessaire de passer par certaines erreurs (plusieurs fois trop haut, puis trop bas, avant de parvenir à la bonne hauteur). Au lieu de dire « je suis nul », apprenons à accepter la démarche de progression et à recommencer sans perdre d’énergie à s’excuser. Soyons pleinement dans cette démarche d’apprentissage de l’anglais, qui constitue un effort dont il y a lieu d’être fier.

Faire mieux

Le coaching individuel en anglais permet d’apporter des éléments de méthode, des outils, des approches plus douces que celles auxquelles nous sommes habitués. Il constitue un élément individualisé qui est absolument central dans notre offre. Il a pour but l’appropriation de l’apprentissage et de ses méthodes.

Le coaching en anglais repose sur la mise en évidence des éléments facilitateur de l’apprentissage, sur la prise de confiance, la valorisation des acquis, ainsi que sur l’amélioration de l’écoute et de la prononciation.

Voir aussi Qui accompagne.