La note pour stimuler ou pour brimer ?

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Apprendre / Approche / Enseigner / Outils
  • Commentaires de la publication :0 commentaire
  • Dernière modification de la publication :22 mars 2023
  • Temps de lecture :2 min de lecture
La note comme moyen de sanction ou comme outil de stimulation ?

Au cours de mes formations d’anglais, je fais passer des tests que je note. La note peut être vue comme un moyen de sanction ou au contraire comme un outil permettant de mesurer l’évolution des apprenants.

Pour certains d’entre nous, elles sont synonymes d’injustice et de mauvais souvenirs. Et souvent d’incompréhension.

J’ai passé un Master 2 des Métiers de l’Éducation, de l’Enseignement et de la Formation, qui remplace la formation en IUFM. Il nous est enseigné lors de cette formation d’enseignant que :

1) Nous devons expliquer à nos élèves en amont sur quels critères ils vont être notés (la règle du jeu doit être connue au départ).
2) Nous devons les noter uniquement sur ce que nous leur avons appris.

C’est tout à fait clair. Ceci a pour moi plusieurs conséquences :

1) Le test ne doit pas porter sur des notions non vues en cours.
2) Le test n’est pas un test d’intelligence.
3) L’objectif n’est pas de piéger les élèves pour les faire échouer.
4) l’objectif est de vérifier l’acquisition d’un certain nombre de notions.
5) Le test permet de noter finement, en utilisant toute la gamme des notes, de 0 à 20 (et non pas de 0 à 12…).
6) L’objectif n’est pas d’obtenir une belle courbe de Gauss mais de voir qui a acquis les notions vues en cours.
7) L’objectif de l’enseignant est que la totalité des élèves réussisse.
8) Si ce n’est pas le cas, il doit comprendre pourquoi.

Et vous ? Qu’attendez-vous d’un examen de contrôle des connaissances ?

Laisser un commentaire